Pages

lundi 21 août 2017

Jerry Lewis (16 mars 1926 - 20 Août 2017 ).


Jerry Lewis, Roi de l'humour doublé d'un Artiste au grand cœur,   est décédé ce dimanche 20 août à Las Vegas, de mort naturelle.



"Quelle que soit la manière claire et courtoise avec laquelle vous vous adressez à un Parisien, il persistera, avec une obstination butée, à vous répondre en français."
de Jerry Lewis.

"Le businessman américain est un monsieur qui, toute la matinée, parle de golf à son bureau et qui, le reste de la journée, discute affaires sur le terrain de golf."
de Jerry Lewis.

"Le bonheur n'existe pas. En conséquence, il ne nous reste qu'à essayer d'être heureux sans."
de Jerry Lewis.

"Vous pourriez aussi vous aimer; Pensez tout le temps que vous allez devoir passer avec vous."
de Jerry Lewis.

Jerry Lewis, 1940, James Kollar Studio Photo.



"Cela vous gardera en vie pendant 10 ans supplémentaires si vous riez une fois par jour: soit provoquez-le, soit regardez le laboratoire le plus fougueux du monde, le public."
de Jerry Lewis.

"Je suis payé pour ce dont la plupart des enfants sont punis."
de Jerry Lewis.

"Vous pouvez attraper plus de mouches avec du miel que du vinaigre, mais vous les amener à travailler plus fort si vous utilisez une tapette."
de Jerry Lewis.



Jerry Lewis a débuté sur scène à l'âge de cinq ans. Sa première apparition avec Dean Martin date de 1946 et leur célébrité grandit rapidement tant sur scène qu'à l'écran. Pendant leurs dix années de collaboration, ils se sont partagés le premier rôle dans seize films, ont continué à jouer la comédie sur scène, la télévision et la radio.

Jerry Lewis,était adulé par la France des années 50 et 60.



Jerome Levitch (et non Joseph Levitch, comme on l’a cru longtemps) naît à Newark, dans le New Jersey, le 16 mars 1926 à deux pas de New York. Fils de Daniel Levitch et Rachel née Brodsky, deux artistes de music-hall ­connus  sous leur nom de scène, Rae et Danny Lewis.



 Jerry passe son enfance entre la maison familiale du New Jersey et un appartement de Brooklyn, à Brownsville, celui de ses grands-parents, où on l’envoie quand ses père et mère partent en tournée, c’est-à-dire souvent. 



En 1931, à l’âge de 5 ans, il monte pour la première fois sur scène et chante Brother Can You Spare A Dime. Une chanson qui évoque le sort de ceux qui n’ont plus rien, ni job, ni maison… Il remporte un gros succès. Jerry se découvre vite une nature de clown. "J’étais le môme qui instinctivement et très rapidement faisait rire les autres.", avait-il l'habitude de dire.



A 12 ans, il monte un spectacle comique dans son école qui remporte beaucoup de succès. 

A 15 ans, en 1942, il frappe son principal, qui appartient à une association germano-américaine pronazie et lui a tenu des propos antisémites. Il est viré de l’école. 

Le jour de ses 16 ans, il prend le train pour New York. Il a décidé de se trouver un agent et de monter sur scène. Irving Kaye lui fera faire des tournées dans la Borscht Belt, dans les hôtels, les camps de vacances juifs situés dans les collines et les forêts qui entourent New York. 

Quelques mois plus tard, en 1943, il peut lire les premières bonnes critiques de ses spectacles.

Il n’a que 17 ans, habite Manhattan, va régulièrement écouter l’orchestre de Duke Ellington, mange chez Jack Dempsey, ancien champion du monde des poids lourds.

En 1944, à 18 ans, il est convoqué par l’armée. Trop faible des bronches, il est réformé. Jerry Lewis, qui travaille avec des orchestres de jazz, tente de mettre au point un duo et se cherche un partenaire.


En 1946, alors qu’il traîne dans un club à Manhattan, il écoute un crooner à la voix magnifique : Dean Martin. 

Dean et Jerry vers les années 1950...






Quelques semaines plus tard, le 25  juillet 1946, Jerry Lewis le fait engager au club 500, à Atlantic City.

 Leur numéro est basé sur un principe simple: Dean Martin s’apprête à chanter quand Lewis l’interrompt pour un oui ou un non. Cela fonctionne si bien que les cabarets de toute la côte Est se disputent le nouveau duo. En dix-huit mois, ils multiplient leurs cachets par 20.Ils déclenchent des émeutes, des crises d’hystérie.




Comédie Américaine du duo Dean Martin et Jerry Lewis photographié par Ralph Morse New York for LIFE Magazine, 1949. 















Le succès du duo attire le cinéma. En 1949, Hal Wallis les fait débuter dans My Friend Irma. Succès foudroyant.Le nouveau couple comique fait hurler l’Amérique de rire. 

"Living It Up", (1954).








Après 16  films, des bons (surtout ceux dirigés par Frank Tashlin comme Artistes et modèles) et des moins bons, le 25 juillet 1956, soit exactement dix ans après qu’ils se sont connus, Dean Martin et Jerry Lewis se quittent après un dernier show au Copacabana à New York.

Artistes et Modèles (Artists and Models) en 1955.































Quelques photos de Dean et Jerry.








Lorsque sa collaboration avec Dean Martin prit fin, Jerry poursuivit sa carrière d'acteur à succès. Il est apparu dans plus de soixante films et en a dirigé douze. Il fut tour à tour scénariste, réalisateur et producteur. Professeur à la University of Southern California (USC), il compta Steven Spielberg et Georges Lucas parmi ses étudiants dans ses cours de réalisation et de mise en scène.


En 1995,  il devient la star de Broadway la mieux payée en jouant le premier rôle dans "Damn Yankees". L'année suivante, il produisit le remake de "Docteur Jerry et Mister Love" réalisé par Eddy Murphy ("The Nutty Professor"). Le film rencontre un franc succès, comme l’original qui date de 1963. Pendant toute sa carrière, il a gagné de nombreuses récompenses, et il a reçu un prix pour l'ensemble de sa carrière lors de la cérémonie des American Comedy Awards. C’est l’un des comédiens les plus primés du 20ème siècle.





Jerry Lewis a souvent joué de manière très physique, en enchaînant de nombreuses chutes, cascades... En 1965, l'une de ces chutes endommagea gravement sa colonne vertébrale. Le comédien vécut ensuite pendant 52 ans avec des douleurs dans le dos parfois si fortes qu'elles l'ont presque conduites au suicide.

Jerry Lewis pour le film "The Ladies Man" réalisé par Jerry Lewis, 1961.


La douleur de Jerry est sous contrôle grâce à ce qu'il appelle un "pacemaker contre la douleur", un dispositif qui envoie de petites impulsions électriques dans la moëlle épinière pour bloquer les signaux douloureux lorsque ceux-ci se dirigent vers le cerveau.

Il fut l'un des premiers à utiliser sa célébrité pour défendre des causes généreuses. Aux Etats-Unis, il est le président de la Muscular Distrophy Association et préside depuis 1949 le téléthon annuel de l'organisation, destiné à financer la recherche et à sensibiliser le public aux maladies neuromusculaires.

 Les téléthons sont devenus depuis une institution dans de nombreux pays à travers le monde. En 1977, il a été nominé pour le Prix Nobel de la Paix en récompense de ses actions. Il a également été décoré de la Légion d'Honneur française, la plus haute décoration de France, pour son travail caritatif.







Jerry Lewis, récompensé pour son engagement humanitaire... jamais sans son Oscar.




En 2000, il a signé un contrat de vingt ans avec un hôtel de Las Vegas pour jouer cinq fois par an. 

Il travaillait actuellement sur les remakes de six de ses classiques. En outre, Jerry écrit ses mémoires sur ses années avec Dean Martin et produit un spectacle sur leur partenariat.

 Il est également le porte-parole vedette de la campagne MOINS SOUFFRIR, au service de laquelle il met sa célébrité et sa passion légendaire pour aider à mettre en rapport les personnes souffrant de douleur chronique avec les centres spécialisés dans le traitement de la douleur.

En 2006, il interprète le rôle-titre d'un épisode de la série télévisée américaine New York, unité spéciale (Law & Order Special Victims Unit) (saison 8, épisode 4, « Uncle »).



En 2008, Jerry Lewis travaille avec Drake Bell dans le film d'animation The Nutty Professor.



 En mai 2011 Jerry Lewis annonce qu'il présentera son dernier téléthon contre la dystrophie musculaire, l'acteur étant affaibli par d'importants problèmes de santé, notamment une fibrose pulmonaire.

L'avant-dernier film où Jerry Lewis apparait en tant qu'acteur, Max Rose (sorti en 2013), est un drame écrit et réalisé par Daniel Noah, produit par Lawrence Inglee. Lewis y joue le rôle d'un vieil homme qui retrouve goût à la vie malgré la disparition de sa femme. Le film est sélectionné au Festival de Cannes 2013.

Jerry Lewis 2014  - TCM Classic Film Festival .



Dans son dernier film, Le Casse (The Trust), tourné à l'âge de 90 ans, sorti en 2016, il joue le père vieillissant de Nicolas Cage.

Sa vie privée...

Première épouse : Patti Palmer (née Esther Calonico), une chanteuse du groupe The Ted Fio Rito Orchestra ; ils se marient le 3 octobre 1944 et divorcent en septembre 1980. Ils ont eu six enfants, Gary Lewis (né le 30 juin 1945, il fait partie du groupe Gary Lewis and the Playboys), Ronald Lewis (adopté en juin 1950), Scott Lewis (né en février 1956), Christopher Lewis (né en octobre 1957), Anthony Lewis (né en octobre 1959), Joseph Lewis (né en janvier 1964, mort d'une surdose de stupéfiants en 2009).



Seconde épouse : SanDee Pitnick ; ils se marient le 13 février 1983. Ils ont eu un enfant, Danielle Sarah Lewis (adoptée en mars 1992).


Il a sept petits-enfants et une arrière-petite-fille.

Jerry Lewis s'est éteint ce dimanche 20 août à l'âge de 91 ans 

à Las Vegas.

Patti Lewis, Gary Lewis, Ronnie Lewis, Scott Lewis, Chris Lewis en 1959.




Jerry et  Patti Lewis  chez eux avec leurs enfants Scott and Chris, 1958.


Jerry Lewis avec son fils Gary chez eux, 1958.


Jerry Lewis avec son fils Ronnie chez eux, en 1959.


Jerry avec sa femme Patti et ses fils Ronnie, Scott, Chris, Anthony et Joseph.



Jerry Lewis,  SanDee Pitnick, sa fille Danielle Lewis.




Leslie Caron, Dean Martin, Marilyn Monroe, Wade H. Nichols, Jerry Lewis en Fevrier 1953.


Natalie Wood et Jerry Lewis.


Jerry Lewis, Sandee Pitnick.


Dean Martin, Jerry Lewis et Marilyn Monroe.







Audrey Hepburn, Jerry Lewis et Dean Martin.



Marlene Dietrich et Jerry Lewis.


Jerry Lewis sur le tournage de  Artists and Models, 1955.


Jerry Lewis  sur le tournage du film  “The Delicate Delinquent.



Jerry Lewis  et Robert Hirano  pour le film "The Geisha Boy",  réalisé par Frank Tashlin, 1958.


Colgate Comedy Hour.




Dean Martin et Jerry Lewis avec Bob Hope  et Bing Crosby  sur le tournage du film de Scared Stiff, 1952.


Doris Day et Jerry Lewis.


Jerry et Franck Sinatra.


Jerry Lewis tout simplement...






Avec Robert De Niro. ( Robert de Niro le baptisait Oncle Jerry ou Le Vieux).



Filmographie :
















En tant qu'acteur :

1949 : How to Smuggle a Hernia Across the Border (court métrage)
1949 : Ma bonne amie Irma (My Friend Irma) de George Marshall : Seymour
1950 : Irma à Hollywood (My Friend Irma Goes West) : Seymour
1950 : Le Soldat récalcitrant (At War with the Army) : Première classe Alvin Korwin
1951 : Bon sang ne peut mentir (That's My Boy) : Junior Jackson
1952 : La Polka des marins (Sailor Beware) : Melvin Jones
1952 : Parachutiste malgré lui (Jumping Jacks) : Hap Smith
1952 : En route vers Bali (Road to Bali) : Femme dans le rêve de Lala (non crédité au générique)
1952 : Le Cabotin et son compère (The Stooge) : Theodore Ted Rogers
1953 : Fais-moi peur (Scared Stiff) : Myron Mertz
1953 : Amour, Délices et Golf (The Caddy) : Harvey Miller, Jr.
1953 : Un galop du diable (Money from Home) : Virgil Yokum
1954 : C'est pas une vie, Jerry (Living It Up) : Homer Flagg
1954 : Le clown est roi (Three ring circus) de Joseph Pevney : Jerome F. Jerry Hotchkiss
1955 : Un pitre au pensionnat (You're Never Too Young) : Wilbur Hoolick
1955 : Artistes et Modèles (Artists and Models) : Eugene Fullstack
1956 : Le Trouillard du far west (Pardners) : Wade Kingsley Jr. / Wade Kingsley Sr.
1956 : Un vrai cinglé de cinéma (Hollywood or Bust) : Malcolm Smith
1957 : Le Délinquant involontaire (The Delicate Delinquent) : Sidney L. Pythias
1957 : P'tite tête de troufion (The Sad Sack) : Meredith C. Bixby
1958 : Trois bébés sur les bras (Rock-a-Bye Baby) : Clayton Poole
1958 : Le Kid en kimono (The Geisha Boy) : Gilbert Wooley
1959 : Tiens bon la barre matelot (Don't Give Up the Ship) : John Paul Steckler I / John Paul Steckler IV / John Paul Steckler VII
1959 : Li'l Abner : Itchy McRabbit (brève apparition)
1960 : Mince de planète (Visit to a Small Planet) : Kreton
1960 : Raymie : Chanteur du générique
1960 : Le Dingue du Palace (The Bellboy) : Stanley / Lui-même
1960 : Cendrillon aux grands pieds (Cinderfella) : Cinderfella
1961 : Le Tombeur de ces dames (The Ladies Man) : Herbert H. Heebert / Mama Heebert
1961 : Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy) de Jerry Lewis : Morty S. Tashman
1962 : L'Increvable Jerry (It'$ Only Money) : Lester March
1963 : Docteur Jerry et Mister Love (The Nutty Professor) : Professeur Julius Kelp / Buddy Love / Baby Kelp
1963 : Un chef de rayon explosif (Who's Minding the Store?) : Norman Phiffier
1964 : Jerry souffre-douleur (The Patsy) de Jerry Lewis : Stanley Belt / Chanteurs du trio
1964 : Jerry chez les cinoques (The Disorderly Orderly) : Jerome Littlefield
1965 : Les Tontons farceurs (The Family Jewels) : Willard Woodward / James Peyton / Everett Peyton / Julius Peyton / Capitaine Eddie Peyton / Skylock Peyton / "Bugs" Peyton
1965 : Ligne rouge 7000 (Red Line 7000) : Le chauffeur (brève apparition)
1965 : Boeing Boeing : Robert Reed
1966 : Trois sur un sofa (Three on a Couch) : Christopher Pride / Warren / Ringo / Rutherford / Heather
1966 : Tiens bon la rampe, Jerry (Way... Way Out) : Pete Mattemore
1966 : Un monde fou, fou, fou, fou (It's a Mad Mad Mad Mad World) de Stanley Kramer (brève apparition)
1967 : Te casse pas la tête Jerry (Don't Raise the Bridge, Lower the River) : George Lester
1967 : Jerry la grande gueule (The Big Mouth) : Gerald Clamson / Syd Valentine
1968 : Silent Treatment
1969 : Cramponne-toi Jerry (Hook, Line & Sinker) : Peter Ingersoll / Fred Dobbs
1970 : One More Time : Bandleader (voix)
1970 : Ya ya mon général ! (Which Way to the Front?) : Brendan Byers III
1972 : The Day the Clown Cried : Helmut Doork
1980 : Rascal Dazzle : Narrateur
1980 : Au boulot... Jerry ! (Hardly Working) : Bo Hooper
1982 : Slapstick (Of Another Kind) (en) de Steven Paul (en) : Wilbur Swain / Caleb Swain
1983 : La Valse des pantins (The King of Comedy) : Jerry Langford
1983 : T'es fou Jerry (Smorgasbord ou Cracking Up) : Warren Nefron / Dr Perks
1984 : Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir : Clovis Blaireau
1984 : Retenez-moi... ou je fais un malheur ! : Jerry Logan
1987 : Fight for Life (TV) : Dr Bernard Abrams
1989 : Cookie (en) : Arnold Ross
1990 : Super Force (Super Force) (série TV)
1992 : Mr. Saturday Night de Billy Crystal : Invité
1993 : Arizona Dream : Leo Sweetie
1995 : Les Drôles de Blackpool (Funny bones) : George Fawkes
1995 : Jerry Lewis Stars Across America (TV) : Présentateur
2007 : New York, unité spéciale (TV) : Andrew Munch
2008 : The Nutty Professor (en) (TV) : Professeur Julius Kelp / Buddy Love (voix)
2013 : Max Rose de Daniel Noah : Max Rose
2016 : Le Casse d'Alex et Benjamin Brewer : le père de Stone.

Comme réalisateur :



1949 : How to Smuggle a Hernia Across the Border
1960 : Le Dingue du Palace (The Bellboy)
1961 : Le Tombeur de ces dames (The Ladies Man)
1961 : Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy)
1963 : Docteur Jerry et Mister Love (The Nutty Professor)
1964 : Jerry souffre-douleur (The Patsy)
1965 : Les Tontons farceurs (The Family Jewels)
1966 : Trois sur un sofa (Three on a Couch)
1967 : Jerry la grande gueule (The Big Mouth)
1969 : The Bold Ones: The New Doctors (série TV)
1970 : One More Time
1970 : Ya ya mon général ! (Which Way to the Front?)
1972 : The Day the Clown Cried
1980 : Au boulot... Jerry ! (Hardly Working)
1983 : T'es fou Jerry (Smorgasbord ou Cracking Up).




Comme producteur :



1957 : Le Délinquant involontaire (The Delicate Delinquent)
1958 : Trois bébés sur les bras (Rock-a-Bye Baby)
1958 : Le Kid en kimono (The Geisha Boy)
1960 : Le Dingue du Palace (The Bellboy)
1960 : Cendrillon aux grands pieds (Cinderfella)
1961 : Le Tombeur de ces dames (The Ladies Man)
1964 : Jerry chez les cinoques (The Disorderly Orderly)
1965 : Les Tontons farceurs (The Family Jewels)
1966 : Trois sur un sofa (Three on a Couch)
1967 : Jerry la grande gueule (The Big Mouth)
1969 : Cramponne-toi Jerry (Hook, Line & Sinker)
1970 : Ya ya mon général ! (Which Way to the Front?)
1996 : Le Professeur Foldingue (The Nutty Professor)
2000 : La Famille Foldingue (Nutty Professor II: The Klumps).




Comme scénariste : 



1949 : How to Smuggle a Hernia Across the Border
1960 : Le Dingue du Palace (The Bellboy)
1961 : Le Tombeur de ces dames (The Ladies Man)
1961 : Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy)
1963 : Docteur Jerry et Mister Love (The Nutty Professor)
1964 : Jerry souffre-douleur (The Patsy)
1965 : Les Tontons farceurs (The Family Jewels)
1967 : Jerry la grande gueule (The Big Mouth)
1972 : The Day the Clown Cried
1980 : Au boulot... Jerry ! (Hardly Working)
1983 : T'es fou Jerry (Smorgasbord ou Cracking Up).

Comme compositeur :


It’s a Mad, Mad, Mad, Mad World (1963).








1961 : Le Zinzin d'Hollywood (The Errand Boy).